Les moteurs de recherche sont capables de détecter des contenus qui font l’objet d’un plagiat. Communément connu sous le nom de duplicate content, ce phénomène représente un obstacle à éviter absolument. Le cas échéant, il peut empêcher une page de figurer parmi les meilleures suggestions des moteurs de recherche.

Qu’est-ce que le duplicate content ?

Le duplicate content (en français contenu dupliqué) fait référence à un contenu identique que l’on retrouve sur deux URL distinctes. On parle également de duplicate content lorsque le contenu présente des similitudes. Il peut porter sur une page entière ou sur un passage en particulier, par exemple un paragraphe.

Le duplicate content peut être interne ou externe. On parle de duplicate content interne en cas de contenu identique sur deux ou plusieurs pages d’un seul et même site web. Ce phénomène se rencontre le plus souvent sur des sites e-commerce en raison de la redondance des descriptions des différents produits.

Le duplicate content externe, en revanche, s’explique la plupart du temps par un plagiat. Ainsi, il est important pour les propriétaires de site web de tout mettre en œuvre afin de justifier l’originalité de leurs contenus.

En quoi le duplicate content nuit-il à votre SEO ?

Le SEO ou référencement naturel est un ensemble de techniques qui vise à optimiser le contenu d’un site web. L’objectif étant que ce dernier soit bien positionné dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Lorsqu’un internaute effectue une recherche sur le Web, les robots de Google crawlent tous les sites qui se trouvent dans sa base de données. Google favorise l’indexation des sites au contenu unique, au détriment de ceux qui ont un contenu dupliqué.

Le duplicate content interne, quant à lui, a tendance à générer une cannibalisation de mots-clés. Or, lorsque des mots-clés identiques sont utilisés pour référencer des pages différentes, cela peut porter préjudice à la visibilité du site concerné.

Les moteurs de recherche pénalisent en effet cette pratique par une relégation dans les pages de recherche. En d’autres termes, le duplicate content, quelle que soit sa forme, peut entraîner une diminution considérable du trafic sur un site.

En quoi le duplicate content nuit-il à votre SEO ?

Comment détecter des contenus dupliqués ?

Afin d’éviter de subir des pénalités Google liées aux exigences SEO, il est fortement conseillé de vérifier chacun de vos articles avant de les publier. Il faut savoir que l’algorithme Google Panda repère et sanctionne les contenus de faible qualité.

Les sanctions appliquées par Google se manifestent par le déclassement des pages concernées. L’objectif est de garantir la pertinence des informations suggérées à l’issue de chaque recherche des internautes.

Solliciter un professionnel spécialisé dans le référencement sur Google constitue la solution idéale pour identifier la présence de duplicate content sur un site web. Toutefois, il est également possible d’utiliser des outils à cet effet.

Duplichecker donne la possibilité de vérifier l’originalité de votre contenu et de corriger les éventuelles erreurs grammaticales. Étant un exemple parmi tant d’autres, n’hésitez pas à consulter les blogs et forums spécialisés en SEO pour choisir l’outil qui vous convient.

Comment éviter les contenus dupliqués ?

La qualité du contenu d’un site web a un impact énorme sur la notoriété et surtout la crédibilité de son propriétaire. Pour une entreprise, il en va de sa e-réputation et de la pérennité de ses activités. Aussi, il va sans dire qu’il convient de ne proposer que des contenus uniques et originaux. Pour ce faire, il est essentiel de se mettre à l’abri des éventuels copieurs.

La première arme à votre disposition est votre signature. Bien que cela ne suffise pas pour faire valoir vos droits d’auteur, cela constitue la première étape vers l’authentification du fruit de votre travail.

Par ailleurs, il est recommandé de notifier les moteurs de recherche via la commande Ping au moment de publier un nouveau contenu. Cette méthode vous sera d’une grande aide pour être identifié comme l’auteur du contenu originel.

Enfin, les réseaux sociaux constituent un canal efficace pour rendre un contenu public. Vous pouvez vous en servir pour revendiquer vos contenus.