Le maillage interne figure parmi les techniques que vous pouvez utiliser afin d’améliorer la visibilité de vos pages web. Lorsqu’il est bien pensé, il augmente le taux de conversion de votre site. Bien entendu, pour parvenir à ces objectifs, les liens doivent être positionnés stratégiquement dans le contenu. Découvrez comment vous y prendre.

Qu’est-ce que le maillage interne ?

Les liens internes désignent les liens hypertextes qui redirigent vers des pages rattachées à un même domaine. Contrairement aux liens externes, utilisés pour rediriger l’internaute vers un autre site web, les liens internes pointent vers les pages de votre site même.

Lorsque vous insérez ce type de liens sur vos pages web, vous réalisez du maillage interne. Dans le cas des liens externes, on parle de netlinking.

Pourquoi faire du maillage interne ?

Le linking interne vise trois objectifs : optimiser le SEO de votre site, faciliter la navigation de vos visiteurs et hiérarchiser vos pages web.

En effet, pour indexer une page web, Google se sert des liens internes et externes. Le moteur de recherche analyse vos contenus par le biais d’un robot crawler, le fameux Googlebot. Celui-ci suit les liens présents dans vos pages web. Grâce aux liens internes, il peut comprendre la relation qui existe entre elles. Dès lors, il peut identifier les pages qui traitent d’une même thématique et relever celles qui sont importantes.

Le maillage interne est donc utilisé pour aider les moteurs de recherche à identifier les pages qui ont plus d’importance par rapport aux autres. Grâce à cette technique, Google peut facilement indexer et classer vos pages web.

Ajouter des liens internes dans vos contenus permet en outre de partager la popularité entre les pages. Il convient d’ailleurs de souligner que la valeur d’une page augmente avec le nombre de liens qui pointent vers elle.

Vis-à-vis des internautes, ces liens sont utilisés pour faciliter la navigation. D’une page à une autre, les informations se complètent. Vos visiteurs améliorent de ce fait leurs connaissances jusqu’à trouver les réponses à leurs problématiques.

Dans bien des cas, on s’en sert aussi pour les diriger vers une page d’achat. Bien mené, le maillage interne contribue alors à augmenter votre taux de conversion.

Enfin, le linking interne est aussi utile afin de structurer votre site, améliorant ainsi l’expérience utilisateur. Ceci n’est pas sans conséquence sur votre référencement naturel. Google valorise, en effet, les sites web qui offrent une meilleure expérience aux internautes. Bien entendu, le travail de maillage interne doit être renforcé avec d’autres techniques de référencement, telles que la rédaction SEO.

5 conseils pour un bon maillage interne

Pour obtenir des résultats satisfaisants avec le linking interne, il existe de bonnes pratiques à respecter.

Bien penser l’ancre du lien

L’ancre de lien est le texte sur lequel les internautes peuvent cliquer pour atteindre la page de destination. Celle-ci s’affichera donc dans les résultats de recherche avec les mots que contient l’ancre de texte.

Pour cette raison, il faut nécessairement choisir des mots stratégiques. Il est également important de varier les expressions utilisées afin de positionner votre page sur différentes requêtes.

Bien penser l’ancre du lien

Éviter les liens en nofollow

Vous pouvez indiquer à Google les liens que doit suivre son robot dans vos contenus en utilisant les liens dits « dofollow ». En revanche, lorsque vous utilisez un lien nofollow, vous indiquez aux moteurs de recherche qu’il n’est pas à suivre.

Seul un lien dofollow peut augmenter le PageRank (niveau de popularité) de la page de destination. Pour vos stratégies de linking interne, privilégiez ce type de lien qui peut apporter de la valeur à vos pages web.

Faire des liens dans un cocon sémantique

Un cocon sémantique est une méthode utilisée pour structurer les pages d’un site web. L’idée est de créer des pages principales, appelées pages mères, et des pages complémentaires, désignées comme des pages « filles » ou « sœurs ».

Ces pages sont liées entre elles par des liens internes. Ceux-ci doivent être contextualisés, et choisis en fonction des intentions de recherche des internautes. La page « mère » contient alors le mot-clé de l’univers sémantique.

Les pages « filles » et « sœurs » comportent respectivement les mots-clés concurrentiels et les longues ou moyennes traînes.

Utiliser une stratégie en silo

Le siloing consiste à choisir des pages sur le même champ sémantique afin d’y intégrer vos liens internes. Cette proximité permet de réunir vos pages dans un univers commun. Elle est nécessaire pour que les moteurs de recherche comprennent la relation entre vos pages web. Il y a en effet plus de chances de transmettre le PageRank d’une page à une autre grâce à cette technique.

N’hésitez pas à engager un rédacteur web pour créer des contenus de qualité pour vos pages.

Ne pas laisser des pages orphelines

Les pages orphelines sont celles qui ne reçoivent aucun lien. Elles ne sont donc pas présentes dans l’arborescence.

Techniquement, les moteurs de recherche ne peuvent pas indexer ces pages. Il arrive néanmoins que l’indexation ait lieu. Dans ce cas, la page est présente, mais n’a aucun impact sur votre site web en termes de référencement. Ceci peut affecter les autres pages qui y sont liées. 

Réaliser un audit de votre site web vous permet de relever les pages potentiellement absentes de votre arborescence.