Grâce au développement de la technologie, et notamment d’Internet, toutes les entreprises peuvent désormais se lancer à l’international. Elles peuvent alors s’appuyer sur leur site internet. Toutefois, pour gagner en notoriété sur le Web, il ne suffit pas de traduire un site en plusieurs langues. Il convient de suivre des techniques appropriées afin de réussir son SEO international.

Avoir une stratégie pour chaque pays

En plus des langues, les habitudes de consommation diffèrent d’un pays à un autre. Aussi, pour réussir votre référencement à l’international, il vous faut développer une stratégie adaptée aux pays ciblés.

Connaître le marché et ses spécificités

Les spécificités culturelles de chaque pays déterminent le rapport que ses habitants ont avec Internet. Elles ont forcément un impact sur leurs comportements et leur perception. Aussi, le design de votre site web peut être perçu différemment d’un pays à un autre.

Il faut également considérer la différence au niveau des usages, en fonction du contexte culturel, économique, ou même politique. Par ailleurs, l’accès aux technologies peut être différent. Les terminaux utilisés pour naviguer sur Internet ne sont donc pas les mêmes.

Et si Google reste le moteur de recherche le plus prisé dans le monde, certains pays disposent d’une alternative à ce dernier. C’est le cas de la Chine et de la Russie. Mais attention, il faut savoir que les Russes utilisent le moteur de recherche Yandex pour les recherches dans leur langue, et Google pour celles qui sont internationales.

Tout ceci mérite donc une attention particulière afin de réussir son SEO à l’international. Autre point : une étude de marché s’impose en amont. Celle-ci peut se faire avec l’aide d’un professionnel sur place. Profitez aussi des outils de tracking proposés pour surveiller les activités des clients du marché cible.

Connaître le marché et ses spécificités

Faire le bon choix de mots-clés

Bien entendu, les mots-clés seront vos piliers pour bâtir votre stratégie SEO et favoriser votre visibilité à l’international. Cependant, les traduire ne suffit pas. Il faut, en effet, tenir compte des spécificités liées à la langue. Le sens d’une expression peut changer d’un pays à un autre. Les mots-clés utilisés pour les requêtes sont également différents.

À titre d’exemple, les mots-clés des requêtes en France ne sont pas forcément ceux utilisés en Suisse ou en Belgique. Il en va de même entre le Royaume-Uni et les États-Unis.

Par ailleurs, les clients ne partagent pas les mêmes besoins et attentes. Par conséquent, utiliser le même mot-clé pour des pays différents ne garantit pas l’efficacité de votre stratégie SEO. Plutôt que de vous contenter d’une traduction, prenez le temps d’analyser le marché cible et d’identifier les expressions en rapport avec le centre d’intérêt de vos potentiels clients.

Il est aussi important de comprendre le contexte d’usage de chaque mot et leur utilisation en fonction de la tendance. Pour obtenir des mots-clés pertinents, n’hésitez pas à collaborer avec une agence spécialisée dans la traduction et l’optimisation SEO. Vous pouvez en outre faire appel à des natifs qui s’y connaissent en analyse de données. C’est l’assurance d’avoir des termes stratégiques, adaptés aux recherches locales, et de réussir son SEO à l’international.

Pour les pays qui emploient des moteurs de recherche autres que Google, vous serez nécessairement amené à repenser votre stratégie. Il vous faudra notamment tenir compte des règles de référencement qu’ils appliquent. Le moteur de recherche chinois Baidu, par exemple, valorise les sites web qui possèdent une page d’accueil bien fournie en mots-clés.

Faire le bon choix de mots-clés

Penser son site à l’international

Pour réussir son SEO à l’international, le site internet, dans son ensemble, doit être travaillé pour le marché ciblé.

Traduire son site

Pour gagner en visibilité à l’international, et attirer ainsi de nouveaux clients, un site multilingue est indispensable. L’une des erreurs SEO dans le e-commerce consiste à traduire un site mot à mot. Pour une traduction réussie et optimisée, faites appel à un professionnel qui maîtrise la langue du pays ciblé.

Traduire son site

Repenser la structure du site

La structure du site détermine également votre référencement naturel, quel que soit le moteur de recherche utilisé. Les règles techniques à respecter sont toutefois différentes. Par exemple, le moteur de recherche Yandex, utilisé en Russie, accorde une attention particulière à l’ergonomie du site. Il utilise un outil qui évalue la qualité de l’expérience utilisateur sur un site internet.

Repenser la structure du site

Ajouter des balises hreflang

Les attributs herflang sont utilisés pour faire comprendre aux moteurs de recherche les liens qui existent entre les pages de votre site web, traduites en plusieurs langues. Ils peuvent ensuite afficher les bons contenus aux internautes, en tenant compte de leur localisation et de leur langue. Ils vous évitent en outre les duplicate content. En effet, grâce à ces attributs, les moteurs de recherche ne considèrent pas vos pages comme des doublons.

Une page = une langue

Pour votre SEO international, vous devez nécessairement traduire l’ensemble de votre site et de vos pages web. Chacune d’elles sera présentée dans la langue du pays ciblé. Selon le marché visé, ce positionnement à l’international nécessite parfois la modification des images, sans oublier les balises « Title » et les méta-tags.