Le moteur de recherche de Google se perfectionne de jour en jour. Et son objectif principal n’a pas changé : il essaie de trouver un sens à chaque requête formulée par les internautes. Et ce, afin de proposer les meilleures réponses. Auparavant, Google ne prenait en compte que le choix des mots-clés. Aujourd’hui, la thématique a une importance grandissante. C’est pourquoi le SEO ne peut plus exclusivement se concentrer sur les mots-clés mais doit s’étendre au cocon sémantique. Quels sont les éléments à prendre en compte pour le construire ?

Le cocon sémantique : qu’est-ce que c’est ?

Laurent Bourrelly, un expert français en référencement, est à l’origine de ce concept. C’est un ensemble de pages hiérarchisées traitant d’un thème particulier et reliées entre elles grâce à un maillage interne efficace. Le cocon sémantique permettra de faire remonter les pages stratégiques d’une thématique d’un site. Cette stratégie SEO allie à la fois un maillage interne pertinent, un contenu de qualité et une architecture optimisée.

Pour construire un cocon sémantique, il faut créer un système d’architecture de contenu dans un site web. Il convient ensuite de le lier à travers un système de maillage interne. Dans ce contexte, les pages traitant de la même thématique doivent être rassemblées.

Quelle est la différence avec une structure en silo ?

Certains associent le cocon sémantique à la structure en silo et pourtant, il s’agit de deux pratiques différentes. La structure en silo accorde une grande importance à la notion de sémantique. Par contre, avec un cocon sémantique, c’est la stratégie éditoriale qui prime. Cette technique requiert la mise en place d’un persona. Il s’agit de définir le profil du client idéal.

Il existe deux types de silo : le siloing thématique et le siloing sémantique. La plupart des sites web adoptent le siloing thématique. Cette méthode permet de classer les produits proposés sur un site. À l’issue de ce système de classement, on distingue une catégorie mère et des sous-catégories. Mais cette organisation est-elle optimale pour les moteurs de recherche ? Les robots peuvent-ils comprendre et classer les pages en se référant à ce système ?

Le siloing sémantique est un peu plus ambigu. Ce système consiste à rendre plus explicite le contenu d’une page. Ainsi, les moteurs de recherche n’ont pas de difficultés à comprendre son contenu.

Le cocon sémantique se préoccupe plus de la requête de l’internaute et se focalise sur ses besoins. Au lieu de traiter une petite partie de la requête, il cerne l’ensemble de la thématique.

Pourquoi réaliser un cocon sémantique ?

Optimiser seulement les mots-clés ne suffit plus. Google comprend de mieux en mieux les requêtes des internautes et tentent d’y répondre au mieux. C’est pour cela qu’il faut opter un cocon sémantique.

Il facilite la navigation de l’internaute, mais également des robots d’indexation. Le but est de remettre l’internaute au centre de la stratégie SEO en lui offrant un contenu de qualité et facilement accessible en moins de trois clics.

Construire un cocon sémantique pour un meilleur référencement naturel

En utilisant le système du cocon sémantique, il est possible de favoriser l’optimisation SEO d’un site. Un cocon est composé de nombreuses pages qui sont orientées autour d’un champ sémantique. C’est pour mieux répondre aux moteurs de recherche de Google et optimiser le SEO.

Construire un cocon sémantique pour un trafic mieux ciblé

Avec un cocon sémantique, il est possible d’obtenir une audience de qualité. Grâce à ce système, l’intérêt de l’internaute est privilégié. Le site peut être organisé en fonction des besoins et des attentes des cibles.

Comment construire un cocon sémantique efficace ?

La construction d’un cocon sémantique efficace passe par plusieurs étapes : la première étant de comprendre sa cible pour mieux répondre à ses besoins.

Fournir des contenus user-centric

Pour réaliser un cocon sémantique efficace, il est primordial de comprendre la notion de user-centric, c’est-à dire, le fait de remettre l’utilisateur au centre de sa stratégie. Pour commencer, il faut définir en premier lieu sa cible et de réaliser un persona de celle-ci. Un persona est une représentation fictive de la cible d’une entreprise. On attribue une personnalité, un genre, une activité, etc. à un personnage. De là, on va pouvoir se poser des questions sur ce public cible. Quels sont les besoins de la cible ? Quelles sont ses attentes ? Quel parcours va-t-elle emprunter pour arriver sur le site ?

A cette étape-ci, il faut anticiper les requêtes que l’internaute tapera sur les moteurs de recherche et faire en sorte que votre produit ou service réponde à leurs questionnements.

Réaliser une mindmap du cocon sémantique

La mindmap et le cocon sémantique sont deux notions interdépendantes. Une mindmap est une carte mentale en français. C’est une représentation schématique des idées. A cette étape, on va organiser les mots-clés et questions des internautes de manière plus structurée pour en faire un plan.

Grâce au mindmapping, il est plus facile de visualiser, d’extraire et de mémoriser les informations importantes. C’est une base essentielle pour la construction de l’arborescence. Ainsi, il est plus aisé de mettre en place l’architecture des pages et leurs interactions.

La réalisation de la mindmap nécessite :

  • une page cible. C’est la page à positionner en priorité sur les moteurs de recherche. Elle apparaît après une requête de l’internaute.
  • des pages mixtes. Également appelées pages intermédiaires, elles contiennent des liens qui dirigent l’utilisateur vers la page cible et les pages complémentaires. 
  • des pages complémentaires ou finales. Elles pointent vers les pages mixtes.

Il est important qu’il y ait une requête principale (RP) par page. En organisant correctement les pages, la distribution du jus SEO sera plus efficace.

Réaliser le contenu et l’intégrer au site

Une fois que les deux étapes précédentes sont terminées, il faut rédiger le contenu. Comme nous l’avons déjà dit, il est nécessaire que ce soit un contenu de qualité. Les contenus sont essentiels pour bien référencer son site sur Google. Offrir un contenu riche et pertinent contribue à améliorer le positionnement dans un secteur ou une activité.

Optimiser le maillage interne du cocon sémantique

La dernière étape de la construction du cocon sémantique, c’est le maillage interne. Le maillage interne consiste à lier les pages d’une même thématique entre elles pour apporter de la valeur au contenu. Les pages filles et les pages petites-filles doivent être liées à leur page mère.

Ces liens internes entre les pages permettent aux internautes de naviguer d’une page à l’autre et aux robots de Google de crawler les pages qui composent le cocon.