Pour optimiser le référencement naturel de votre site web, il est essentiel de bien suivre les bonnes pratiques SEO. L’utilisation de l’ancre de texte en SEO figure parmi ces bonnes pratiques et favorise son positionnement dans les SERPs. Cependant, la technique de maillage est une arme à double tranchant. Si elle n’est pas utilisée correctement, elle risque de pénaliser votre site.

Ancre de texte : qu’est-ce que c’est ?

Également connues sous le nom de lien hypertexte, les ancres sont présentes dans les pages HTML. Ces liens offrent aux visiteurs un mode de navigation fluide en les guidant vers des pages du site ou vers d’autres adresses.

Cette technique consiste à lier les différentes pages du site web entre elles. L’objectif étant de proposer des redirections. Ainsi, les ancres peuvent mener vers d’autres pages internet, des documents sources ou un serveur.

Il faut toutefois se méfier des ancres Nofollow qui n’apportent aucun crédit à votre site. Elles sont tout à fait inutiles en matière de SEO.

Ancre de texte : qu'est-ce que c'est ?

Pourquoi l’ancre de texte est-elle si importante ?

L’ancre de texte en SEO est aussi importante que les backlinks. Auparavant, il suffisait d’insérer une ancre de texte pour les backlinks. Mais depuis la mise à jour de Google Pingouin en 2012 (à la suite du changement des algorithmes), une ancre mal utilisée peut être à l’origine de sanctions. Certains sites procèdent à la sur-optimisation du texte d’ancrage. Cette pratique n’est pas du tout cautionnée par les moteurs de recherche.

Pour éviter les pénalités, vérifiez minutieusement les ancres utilisées dans chaque texte. Les robots de Google ne doivent pas constater un usage abusif de texte d’ancrage en crawlant votre site. Ils peuvent le supprimer des résultats de recherche et vous risquez de perdre une grande partie de votre trafic.

Google détecte aisément les sites qui transgressent les règles. Il n’est pas indispensable de recourir à plusieurs ancres de texte pour obtenir une meilleure position dans les SERPs. L’utilisation de quelques liens pertinents est amplement suffisante.

Les différents types d’ancres de texte en SEO

L’ancre de texte en SEO est essentielle pour référencer son site sur Google, mais aussi pour optimiser son ergonomie. Elle permet effectivement d’améliorer l’expérience utilisateur. L’internaute n’a qu’à cliquer sur le lien pour être redirigé vers l’information qu’il recherche. L’ancre utilisée doit être à la fois pertinente et naturelle.

Pour votre maillage interne, vous avez le choix entre plusieurs sortes d’ancres.

L’ancre optimisée

L’ancre optimisée est fréquemment utilisée pour rediriger les internautes vers un article qui se réfère à un terme clé. Cet outil de netlinking sert à positionner un mot-clé en le reprenant exactement. Dans ce cas, il s’agit de correspondance exacte. Cette ancre se distingue de par sa clarté et sa précision. Lorsque l’internaute clique sur le lien hypertexte, il peut aisément se faire une idée du contenu du lien.

L’ancre semi-optimisée

Cette ancre a une correspondance partielle. Les mots-clés associés au sujet de la page sont privilégiés à la place des mots-clés exacts. Ce type d’ancre est assez avantageux. Il peut être modelé en fonction du contenu à promouvoir. L’ancre semi-optimisée peut parfaitement se fondre dans un texte de la publication.

L’ancre non-optimisée

Il s’agit d’une ancre sans mots-clés. 

L’ancre marque

Comme son nom l’indique, cette ancre fait référence à une marque, à un nom ou à nom de site. Grâce à ce lien, l’internaute est redirigé vers une autre page du site web. Google considère cela comme une pratique saine. En l’utilisant, vous ne serez pas sujet à des pénalités. Cette ancre optimise la visibilité de votre site.

L’ancre URL

Cette ancre n’a fait l’objet d’aucune modification. Elle ne requiert pas l’emploi de mots-clés. Il suffit de mettre l’URL de la page. Veillez à ne faire aucune faute. Autrement, l’internaute ne pourra pas être redirigé vers la page cible.

L’ancre image

Au lieu de se référer au lien bleu, l’internaute clique sur l’image et il est redirigé vers une autre page internet. Le lien HTML est inclus dans l’image. Il est très important pour les robots d’indexation, car il leur permet de comprendre le contenu de l’image.

L’ancre générique

Cette ancre ne requiert aucune subtilité. Le lien est inséré dans des termes génériques. Les plus utilisés sont « cliquez ici », « en savoir plus », « suivre ce lien ».

En utilisant l’ancre générique, vous incitez l’internaute à aller vers une page de votre choix. L’inconvénient de l’ancre générique est que les moteurs de recherche ne peuvent pas déchiffrer ni comprendre le thème traité.

Pourquoi faut-il varier le type d’ancre utilisé ?

Google Pingouin fait une inspection minutieuse des liens insérés dans les textes. Si les ancres ne sont pas utilisées à bon escient, il peut vous sanctionner. Cela peut se produire si vous placez trop d’ancres correspondant à une ancre exacte. Cette méthode n’est plus à intégrer dans les bonnes pratiques SEO.

Si vous recourez trop souvent à un type d’ancre en particulier, votre site web ne sera plus considéré par les moteurs de recherche. En matière de backlinks et de maillage interne, le secret est de rester naturel.

Pourquoi faut-il varier le type d'ancre utilisé ?

Quel est le pourcentage approprié pour l’utilisation de chaque ancre de texte ?

Aucune règle officielle ne régit l’utilisation des différents types d’ancres. Dans tous les cas, rien ne sert d’inonder vos textes avec une grande quantité de liens hypertextes.

Au fil du temps, les algorithmes de Google se sont perfectionnés et ont appris à détecter les mauvaises pratiques. Résultat : l’utilisation de l’ancre de texte en SEO fait aujourd’hui l’objet d’un suivi strict. La prudence est de mise.

Ainsi, il est conseillé de répartir les ancres de lien selon le pourcentage suivant :

  • 70 % pour l’ancre de marque et d’URL ;
  • 20 % pour les liens sans texte ;
  • 5 % pour l’ancre générique ;
  • 4 % pour l’ancre semi-optimisée ;
  • 1 % pour l’ancre optimisée.

Vous noterez que ces répartitions sont proposées à titre indicatif. Elles doivent être modulées en tenant compte de votre domaine d’activité. Un consultant SEO saura vous conseiller sur l’utilisation de la technique de maillage.